En musant…


En musant…

la feria de San Miguel à Arcos de la Frontera

Nous arrivâmes à Arcos , notre premier pueblo blanco, tout semblait désert, tout était fermé. Bizarre… Un policier de la gardia civil, que nous interrogeâmes trés poliment, nous informa que: le camping était fermé pour cause de travaux et que tout était fermé pour cause de feria.

Il fallut trouver un hôtel mais plus de place dans les hôtels pas chers indiqués dans notre bon vieux guide, alors soyons fous et prenons une chambre dans un établissement un peu plus sélect, ce sera un ancien relais de chavaux, tenu par un genevois, trés beau ( l’ hôtel pas le taulier, lui semblait un peu marlou…) ,une chambre décorée à la marocaine,un lit de 2 mètres de large, ce qui ne nous a pas empêchés de sortir le bleuet pour préparer notre thé matinal.

En route pour participer à la feria! Nous contemplâmes, pour commencer, la parade des chevaux: cavaliers et cavalières passent et repassent, fiers sur leurs montures andalouses parfaitement dressées. Ils se font longuement admirer et applaudir.tmp_7952-1050744_1475600354331_3-553854436tmp_7952-1050709_1475600354842_41384236318tmp_7952-1050781_1475600332471_32077773136

tmp_7952-1050733_1475600353558_12103318496

tmp_7952-1050711_1475600353912_2-1186705760

 

De grandes cabanes sont installées. Nous comprenions que chacune avait été décorée par des membres d’associations. Elles étaient bondées et le bruit y était indescriptible. Il fallait voir les mamies ( de mon âge ou plus) se trémousser sur des airs de madison. Dans la cabane des jeunes, une foule compacte, le verre à la main, s’agite sur la musique cubaine, entendue, l’an dernier à la fête de Baracoa, moment d’émotion….

tmp_7952-1050798_1475600332936_41152787530.

Les membres des associations mangent et boivent à volonté et gratuitement dans ces cabanes. Alors imaginez l’ambiance….

Bizarrement les 2 cabanes un peu désertes, étaient celle de la sagrada familia ( un truc catho) et celle du parti communiste, là ça discutait sérieusement et la bière n’y coulait pas flots.

J’ ai oublié de vous dire que les filles de 0 à 80 ans portent de magnifiques costumes andalous, chaussures à talons ( même les petites), les hommes tous en chemises repassées, bottes reluisantes.

tmp_7952-1050800_1475600333325_5-1725424337

tmp_7952-1050823_1475600307949_1-1382696695

tmp_7952-1050842_1475600308462_2-1417511992

tmp_7952-1050719_1475600355279_5-1604449993

Un peu plus loin, il y avait la fête foraine, beaucoup de monde là aussi.

Nous avons été conquis par cette fête, Michel était content parce que c’était aussi la sienne!

Nous visitâmes quand même Arcos, beau village et nous constatâmes que seuls quelques touristes erraient, appareil photo en bandoulière, tout le village participait bien à la feria…

 

 

 

Lire les commentaires

Laisser un commentaire