En musant…


En musant…

Archives par ordre chronologique

Toute ressemblance avec la Patagonie….

Le Nord Est de la France, destination exotique?

Tout a commencé un beau jour de printemps quand j’ai voulu acquérir un guide « Champagne -Ardennes ». Je ne doutais pas alors que nous avions  choisi une destination aussi mystérieuse, inconnue et très originale. Aucun guide sur cette région dans les grandes librairies lyonnaises même dans ma préférée, spécialisée dans les voyages ( « raconte moi la terre »). Des guides sur les Seychelles, la Mongolie et la Patagonie à foison, alors je me suis consolée en pensant  trouver en chemin ce fameux guide, indispensable pour éclairer ma curiosité sur tous ces beaux endroits traversés. Eh bien non même à Langres, sous préfecture, rien, d’ailleurs il n’y a plus de librairie.

P1030736_1463924263996_3

Tout à coup, pédalant, je me dis qu’ il y bien des ressemblances avec la Patagonie…Comme en Patagonie:

  • peu d’habitants au km*. C’est un région les moins peuplées du pays. Nous a ons longé le canal champagne-Bourgogne pendant 75 km, magifique de sauvagerie. Nous avons rencontré un seul voyageur, un belge qui se rendait à pieds à Assises en Italie, il nous a joué un petit air de flûte. Quelques rares pêcheurs, la clope au bec assis seur leur pliant. Ils nous disent ne rien attrapper, je les soupçonne de trouver ce prétexte pour échapper à leur femme et aux corvées de ménage…
  • P1030725_1463924097229_2
  • P1030739
  • P1030745
  • P1030741_1463924262915_1
  • le téléphone capricieux, ne parlons pas d’internet, c’est rare lent et énervant!
  • le temps, c’est pareil. Froid, humide, venteux.
  • la nourriture pareil aussi. Après quelques mésaventures nous avons compris qu’ il faut avoir les sacoches bien achalandées si nous voulons nous sustanter correctement. Les commerces ont disparu et nous sommes contents de transporter filtre et vrai café pour s’offrir ce petit bon temps en milieu de matinée.
  • P1030751_1463924096657_1_1463924149945_4
  • notre look: chaussettes étanches, gore tex, bonnets et gants. Peu de lessives, les habits ne sèchent pas. Seules, les mains sont bronzées, ça sera moins moche que le bronzage  cycliste habituel.

Ah si une différence… en Patagonie nous voyions des troupeaux de moutons gambadant en liberté. Ici malgré toute la verdure pas de belles vaches et pourtant des semi-remorques tansportant du lait. Voyant enfin un  troupeau, se rendant aux champs, je m’extasie auprès du paysan ( ne rencontrant presque personne et souffrant de ne pas causer!) et naïve,  j’engage la conversation. Douche froide: il me dit qu’il ne sort ses vaches qu’un petit moment pour qu’elles se dégourdissent les pattes et dans un tout petit pré. Elles ne sont nourries que de l’ensilage de maïs. J’en suis perplexe: faire pousser du maïs et le ramasser pour nourrir ses vaches.. mais je vois bien que les coquines broutent avec délectation les grandes herbes et les fleurs du bord du chemin….

Nous sommes maintenant au bord du lac du der-chantecoq, plus grand lac d’Europe, aménagé pour éviter les inondations à Paris.Nous n’en avions jamais entendu parler , c’est un endroit enchanteur au milieu des forêts et des oiseaux, un petit moins spectaculaire que la Patagonie mais à voir….

P1030756_1463924098904_5_1463924149663_3

P1030763_1463924217724_3

 

 

Lire les commentaires


Les commentaires sont désactivés.

Premiers coups de pédale et traversée de la Bresse Louhannaise

La première journée apporte déjà son panier de surprises, jalonnée de rencontres de copains ici et là! le bon pain et les croissants de M Saboul sur le marché de Nantua ( n’hésitez pas à en acheter!), Michèle et les narcisses près de Peyriat, la famille Riffard près de Saint Alban: ils ont pu constater que les vélos étaient bien lourds mais nous ont surtout indiqué un beau lieu d’expos: » la combe aux lynx ». Et là premier clin d’oeil du voyage, comme on les aime… Un plasticien Guy Leymann ( www.guylehmann.net) y expose des oeuvres pleines de p’tits vélos! Puis, une dame nous aborde, elle nous reconnait, elle nous a vus dans le journal ( ah, la notoriété…). En échangeant avec elle, nous découvrons qu’elle connait bien Champfromier pour y être née!

tmp_8027-P1030665_1463670883422_4-309930996

tmp_8027-1030666_1463670883828_5-2092421851

Mais cette première journée est bien trop longue, 85 km et 1000m de dénivelé. Nous sommes fourbus et les mollets crient grâce. Arrivés à Jasseron, nous apprenons douloureusement que la famille qui nous accueille habite encore à 3 km mais surtout à 200 m plus haut. Leur hospitalité, leur gentillesse, la maison blottie dans les bois effacent la fatigue et nous passons une soirée formidable, couchés à une heure du matin!

tmp_8027-P1030671_1463670882063_134416932

Puis les jours suivants c’est la traversée du désert vert, enfin presque, je parle de la Bresse Louhannaise. Bon, à Louhans, il y a bien la foire où nous adorons venir, une fois par an, manger la tête de veau et les corniottes, et admirer des poules très bizarres mais là, on a oublié que c’est lundi de Pentecôte.Tous les habitants à 50 km à la ronde ont du se donner rendez-vous ou alors c’est la sortie de l’année! Impossible de circuler à pied,  alors à vélo…Nous nous contentons de partager les corniottes avec les enfants de Michel, pour les poules, nous reviendrons l’an prochain.

tmp_8027-P1030677_1463675470871_3-1632765265

tmp_8027-P1030681-1467488612

tmp_8027-P1030682-448522247

 

Puis c’est campagne et c’est tranquille, normal, ils sont tous à Louhans…Nous rencontrons quand même pépé Julien avec sa pipe et dans son jardin, 87 ans au compteur de la vie. Sa verve et son humeur nous réjouissent et nous partageons un vrai bon moment de vie. Son seul regret: ne plus oser monter sur sa bicyclette…

tmp_8027-P1030698893009948

A part ça, champs inondés donc bivouacs impossibles, fraîcheur et pourtant moustiques.

 

tmp_8027-P1030711_1463675470283_2-1349398354

A Auxonne, nous casse croûtons sur le parvis de l’église, comme souvent pendant nos voyages, avant d’apercevoir le panneau qui interdit pique nique et vélo à cet endroit là! C’est bien la première fois que ça nous arrive.. et la tradition d’accueil de l’église? Je fulmine. Mais une gentille paysanne, quelques kms plus loin, arrache deux bottes de radis pour nous les offrir et nous explique tout sur les plantations de salades.

tmp_8027-P1030714_1463675469722_1-18828381

tmp_8027-P1030716_1463675471823_5-2060696302

Et là, je vous écris de Langres, ville natale de Diderot, les lumières., l’encyclopédie…et nous sommes royalement hébergés ( parce qu’il fait trés froid) par des soeurs et pour une somme modique.

PS: Quand le soleil sera t il de retour?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire les commentaires


Les commentaires sont désactivés.

Nouveau départ…

Après une longue pause hivernale et un peu paresseuse, nous remontons sur les vélos. Le départ, c’est pour demain, qu’il pleuve, vente ou neige…

Nous suivrons un chemin un peu tortueux qui nous emmènera de notre maison à Sedan puis Abbeville et la baie de Somme. Puis nous longerons la

Manche, retrouverons Carole et Josy à Honfleur pour arriver à Perros Guirec chez nos bretons préférés et accompagner Sylviane dans son passage de

décennie! et puis, et puis, ce sera les ìles bretonnes et Ouessant que j’ai déjà rejoint, seule, à vélo en 2009!

 

voeux-maison2016-Carte

Une petite maxime rien que pour vous :  » la vie est un voyage, profitez de la ballade »…

Lire les commentaires


Les commentaires sont désactivés.