En musant…


En musant…

De Catane à Agrigente, la Sicile du centre

Nous décidâmes de partir à la découverte de la Sicile du centre, choix ambitieux car nous fûmes confrontés tout de suite aux dénivelés conséquents et à une rudesse certaine. En effet cette Sicile là est belle, sauvage, peu peuplée mais si pauvre d’où un voile de tristesse enveloppant ses richesses qu’elle ne semble pas avoir les moyens d’entretenir.
Les routes souvent défoncées, les ordures partout au bord des routes, dans les villes des palais délabrés, des maisons abandonnées ou des chantiers abandonnés… Nous n’avons jamais vu des travaux d’entretien des routes…

Michel dit » » ça passe!! » »

Donc, le premier jour, en route pour contourner l Etna , qui s’élève majestueux, dominant les plantations d’orangers, d’amandiers,
les vignes. Les buissons de mimosa, énormes, qui commencent à passer jalonnent la route. Le soir venu, impossible de trouver un endroit pour planter la tente, nous cherchons vainement un endroit plat et surtout propre. Mais notre bonne étoile clignote. Enza et Francesco stoppent leur voiture et nous offrent de les suivre et de nous installer dans leur jardin. Bon il a fallu pédaler sec, en montée, pendant 2 km pour les suivre mais nous étions contents, la nuit arrivait. Nous sommes repartis le lendemain avec des citrons et des amande. Nous étions rassurés, les siciliens n’allaient pas nous laisser tomber!

Nous avons la surprise aussi de traverser des champs d’artichauts, nous croyions que ça ne poussait qu’en Bretagne et aussi des arbres que nous ne connaissons pas. ( des néfliers? aidez nous!)

Pour le moment pas trop de chiens en liberté, on les entend juste japper derrière les grilles ou la nuit. Il faut dire qu’ici, on semble avoir le sens de la propriété tout est clos et cadenassé!
Après ce petit tour dans les montagnes descente sur Agrigente au Sud..


,


3 commentaires

  • martine a écrit :

    Eh oui ce sont des nèfles comme on en trouve chez nous dans le Sud!
    Régalez vous et bonne route.
    Bisous

    Répondre
  • Pauline a écrit :

    Coucou à tous les deux.
    En Sicile, j’avais découvert ces fruits délicieux en vente sur les marchés. Je ne connaissais pas ces nèfles-là. Je connaissais juste les nèfles de chez nous qu’on déguste après les gelées.
    Vous avez emprunté un bel itinéraire qui vous a conduits dans la Sicile authentique mais pas facile. Bravo pour ce choix.
    Bon vent et belles…descentes !
    Amitiés cyclotes.

    Répondre
  • Annick Bernard a écrit :

    Coucou
    Votre arbre est probablement un neflier
    Mespilus germanica
    Famille des rosacees
    Bonne route
    Plein de bises

    Répondre

Laisser un commentaire