En musant…


En musant…

la tête mais aussi les jambes

Nous ne sommes pas toujours juchés sur nos vélos, pédalant à perdre haleine. Et il aurait été bien dommage de ne pas faire des pauses prolongées à Cordoue puis Séville.

Cordoue: son vieux quartier juif se love autour de la mezquita, sa grande mosquée. Cordoue ce fut une des plus grandes villes de l’occident,vaste empire économique et culturel où  juifs, chrétiens et musulmans vivaient dans une certaine harmonie. Toute l’intelligencia européenne s’ y retrouvait pour débattre, échanger, enrichir et développer les connaissances. Quel a été notre émerveillement dans cette forêt de colonnes où les jeux de perspective et de lumière attirent et enchantent les yeux… dommage qu’à la suite de la reconquête les rois catholiques crurent judicieux de construire une cathédrale en plein milieu. La légende raconte qu’ au vu du résultat, ils eurent des regrets…Cordoue, c’est aussi tous ces patios frais, fleuris, où murmure toujours un filet d’eau, tout un art de vivre.

 

 

1050116

tmp_8084-1050130_1475178721112_31060999706

tmp_8084-1050163_1475178680852_21427145007

Sėville: nous ne pouvons pas échapper à la cathėdrale, gigantesque, symbole de la victoire de la chrétienté sur l’islam., une des plus vastes au monde. A l’intérieur tout est demesuré, la hauteur, la largeur, l’ornementation, le décor. Nous sommes écrasės par toute cette lourdeur mais c’est normal, il y des tonnes d’or. Les chanoines n’ ont gardé que le minaret, la Giralda, à l’époque lui aussi monument le plus haut du monde. Curieux comme chaque religion essaie de construire plus haut , plus grand, plus  »beau ». Bien sûr nous avons admiré le travail des artisans qui ont peint, sculpté l’ébène de Cuba, martelé or et argent, taillé la pierre mais l’émotion n’ a pas été au rendez vous.

 

tmp_8084-1050333_1475184817703_3413828914

tmp_8084-1050412_1475184817291_2-2143062792

Mais à Séville il y a l’Alcazar bâti sur un ancien palais musulman. Nous y sommes restés une journée entière: merveille et fascination. Différents styles s’y déploient, se mêlant harmonieusement. Place aux rêves, des siècles d’histoire inscrits dans ces murs…  Et les azulejos, ces petits carreaux de terre émaillés, j’en ai les yeux qui pétillent à les contempler! Sans oublier les jardins où nous passons du temps au frais, loin des bruits de la ville. L’Alcazar demeurera dans nos souvenirs.

tmp_8084-1050493_1475178659044_31164586198

tmp_8084-1050501_1475184818255_4917999127

Il y aurai encore tant de choses à  vous conter mais le temps presse , demain nous prenons le train jusqu’à Jerez de la Frontera d’où nous repartirons dans la montagne.

 

 

Lire les commentaires

Laisser un commentaire